Sokutsu

紺碧の艦隊

Deep Blue Fleet

Konpeki no Kantai

jeudi 17 mai 2007, par Areyos Alektor

L’uchronie est une branche à part entière de la science fiction. Le but est de narrer l’Histoire telle qu’elle aurait put être si tel évènement s’était passé. Un thème récurent pour le genre est la seconde mondiale qui a inspiré plus d’un auteur. Le parallélisme avec notre univers et son histoire s’arrête à un point donné et la fiction prend le pas par la suite. Ici les récits sont appelés des Virtual Reality War Novels, et c’est ce qui donne toute sa dimension à Deep Blue Fleet.

Je vous propose l’introduction du jeu qui correspond au début du dessin animé :

Cliquez ici pour visionner la vidéo.

Je vous ai mis une petite galerie (à gauche) pour vous montrer à quoi ressemble le jeu.

A l’origine il s’agit d’une série de nouvelles (25 volumes, édités chez Tokuma Shoten) de l’écrivain japonais "Yoshio Aramaki", qu’il a débuté en 1990. Vous pouvez lire à ce sujet une interview très intéressante (en anglais) sur le site Dalkey Archive Press.

Le récit débute pendant la seconde guerre mondiale (1943) et propose une réalité alternative. En gros : et si ça ne s’était pas passé comme ça ? L’histoire repose donc sur celle de l’amiral "Isoroku Yamamoto" et le fait que les alliés n’auraient pu envahir l’Allemagne à temps.

Le dessin animé a été produit en 1993 chez J.C. Staff (Galaxy Fraulein Yuna, etc...). Il s’agit de deux séries d’OAV. La première partie se nomme donc Deep Blue Fleet (Konpeki no Kantai) (32 épisodes) et la seconde : The Fleet of the Rising Sun (Kyokujitsu no Kantai) (15 épisodes).

Je vous donne le lien vers le site officiel : Lien

A partir de celui-ci vous pouvez accéder à ceux dédiés aux 2 séries.

Il y a du beau monde derrière l’adaptation en anime. Par exemple pour le Character Design il y a "Masami Suda" (Fist of the North Star/Hokuto no Ken, Gatchaman, etc...) et pour les Mechas il y a "Takashi Yanagisawa" (Sherlock Holmes, etc...) et "Mitsuharu Kajio".

Le jeu en lui-même est un titre misant sur la stratégie pure et dure. Il reprend donc le concept des jeux de plateaux avec leurs cartes découpés en hexagones. C’est plutôt l’apanage des micro-ordinateurs que des consoles et c’est aussi ce qui fait son charme.

D’ailleurs son coté exotique n’a pas fait mouche en dehors du Japon dû à la difficulté de la langue mais aussi à son coté austère inhérent au genre. Oui il faut bien le dire c’est très moche en apparence et bourré de menus/textes en japonais. Néanmoins l’ensemble est soutenu par le scénario, une bonne mise en scène (scénaristique, évènement et arrivée d’un nouvel appareil) et la représentation en CG des différents appareils présents au sein du jeu.

Il se destine à public bien averti mais celui-ci ne sera pas déçu par la prestation offerte par J.C. Staff et Micro Cabin. Il est à noter qu’il propose deux modes : histoire ou entrainement. Ce n’est pas négligeable car la gestion des stratégies est assez poussée et en fonction de vos actions le résultat sera complètement différent. Si cela peut sembler tellement évident, je tiens toutefois à bien appuyer sur ce point. Le système de jeu mise sur un réalisme de bon aloi et suivant vos réussites et échecs la suite du scénario sera différente. On est face à ce qui se faisait de mieux il y a 12 ans, mis à part l’aspect graphique des cartes.

Le jeu de Micro Cabin est un transfuge du PC-98 de NEC et a été adapté sur 3DO un mois plus tard. Il a eu le droit à une suite sur PC-98 en 1996 et en 1997 sur PC Win 95. Sauf que là ce fut édité par NEC Interchannel, devenu Interchannel - Holon depuis son rachat. C’était en juillet dernier.

Vous avez suivi ? Si c’est non et bien il faut y comprendre que NEC a arrêté complètement les jeux vidéos seulement l’année dernière et qu’ils avaient regroupé tous leurs actifs sous l’entité Interchannel qui ne leur appartient plus. Tout comme Sega plus tard, ils ont préféré arrêter le hardware et ainsi devenir un éditeur multiplateformes (la PC-FX n’étant qu’un marché niche). Parmi les noms de jeux édités sous leur égide on peut citer DE-JA sur PC Engine, Interlude (Dreamcast / Playstation 2 ) ou la série Black/Matrix (Saturn / Playstation / Dreamcast / GameBoy Advance et Playstation 2). Ils ont refais parlé d’eux en 2003 avec la sortie de Tube Slider sur GameCube et uniquement en Amérique du Nord.

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0